Histoire de la dragée

Bien que de nombreuses versions de son origine existent, la dragée apparait vers 170 avant JC. Elle aurait été fabriquée par un confiseur romain portant le nom de Julius Dragatus. Cet homme l’aurait inventée pour célébrer le baptême d’un riche romain. Il s’agissait alors d’une simple amande trempée dans du miel. Les dragées chocolat n’existaient pas encore. On dit aussi que la dragée aurait pour ancêtre une friandise conçu au Moyen âge avec de la sève d’un arbre d’Anatolie. Elle se nommait alors la diagragum. Dans notre pays, la dragée apparait en 1220. C’est un apothicaire qui invente un procédé pour conserver les amandes en les enrobant de sucre et de miel dur pour que ces dernières puissent voyager longtemps tout en pouvant se conserver. Nous sommes encore bien loin des dragees en chocolat que nous connaissons actuellement. Par la suite, la dragée devient un met très recherché. Certains l’utilisent pour se rafraichir la bouche, d’autres pensent qu’elle est capable de combattre les humeurs ou la stérilité. Elle devient ensuite indissociable de certains évènements familiaux comme les baptêmes ou mariages. La dragée est ensuite appréciée dans divers pays d’Europe comme la Hollande ou la Russie. Henri III en reçoit quand il est sacré roi de France. La famille Médicis introduit cette confiserie dans les cours d’Europe. La dragée prend alors une autre allure et se compose de fruits enrobés ou de confitures sèches mais la dragee chocolat ne fait pas encore partie de ces fameuses “épices de chambre”. Il faudra attendre le XXème siècle pour que les dragées chocolat apparaissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *