Le Conseil ratifie à Coreses son engagement en faveur de l'emploi des personnes handicapées

Il vice-président du conseil d'administration, Juan García Gallardoaccompagné par Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Emploi, Mariano Veganzonesha a visité ce vendredi Pôle emploi spécial d'Ensuma dans la ville de Zamoran Cores, dans lequel il a pu prendre connaissance du travail réalisé par ses utilisateurs.

La visite a servi à ratifier la contribution de la Commission au maintien de 7 800 emplois pour les personnes handicapées dans la région, des emplois qui sont garanti grâce aux aides en faveur de l’emploi et de l’insertion du Ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Emploi. La majeure partie de l'aide est destinée à pour soutenir le travail de centres d'emploi spéciaux comme celui d'Ensuma dans Coreses.

García Gallardo connaît le travail effectué dans le centre spécial pour l'emploi / En location

L'appui du Conseil se matérialise à travers deux départements. D'une part, la Direction générale de l'économie sociale et des travailleurs indépendants, qui gère les aides pour favoriser l'insertion professionnelle dans les marchés protégés comme les Pôles spéciaux pour l'emploi, et le marché ordinaire des entreprises conventionnelles. D'autre part, le Service Public d'Emploi de Castilla y León (ECyL), qui facilite l'emploi de personnes handicapées, avec l'aide d'entités locales, pour réaliser des travaux et des services.

Au total, 45,4 millions d'euros ont été investis dans ces politiques au cours de l'année écoulée, ce qui représente un iAugmentation de 27,3% par rapport à la législature précédente. Le poste le plus important, près de 39 millionsétait destiné à actions dans les centres d'emploi spéciauxqui a permis de sécuriser l'emploi de 6 600 personnes handicapées ; 6,1 millions supplémentaires étaient pour actions avec les entités locales, qui a embauché 1 100 travailleurs supplémentaires ; et un article plus petit, 326 000 euros, c'était pour promouvoir l'emploi sur le marché du travail ordinairece qui s'est traduit par 96 contrats à durée indéterminée formalisés et 31 travailleurs accompagnés par 13 techniciens de support.

L’explication de cette plus faible insertion professionnelle sur le marché ordinaire est que les personnes handicapées de Castilla y León rencontrent des difficultés particulières en matière d’employabilité, comme l’indique le Plan stratégique d’économie sociale (2023-2025). L'analyse du Plan montre qu'il s'agit de personnes plus âgées et présentant des degrés de handicap plus élevés que dans l'ensemble de l'Espagne. C'est la raison pourquoi l'action du Conseil est particulièrement orientée pour soutenir le travail des centres d'emploi spéciauxcomme dans l'Ensuma in Coreses.

D'autre part, le Conseil a souligné que Castilla y León est l'une des communautés les plus garantes d'Espagne en ce qui concerne la promotion de l'emploi des personnes handicapées, car anticipe les montants des politiques actives d’emploi, réclamant une aide au premier trimestre de l’année et la payant mensuellement pour préserver la viabilité financière des bénéficiaires.

Fonds extraordinaires

En outre, fournit des fonds extraordinaires, en moyenne 2 millions d'euros par ans, pour garantir la plus grande couverture possible des lignes, dépassant les montants de référence, même s'il donne également la priorité à la destination des fonds autonomes à réaffecter vers cette ligne d'investissement. En 2023, cet engagement a permis d'augmenter le crédit initial de 19 %.

Une autre particularité est l'élargissement de la gamme d'aides à l'insertion professionnelle des personnes handicapées. D'une part, un supplément régional a été conçu pour augmenter les pourcentages de financement du Salaire Minimum Interprofessionnel des travailleurs handicapés ayant des difficultés particulières d'employabilité dans les centres d'emploi spéciaux ; et d'autre part, deux lignes régionales pour financer l'emploi accompagné dans les entreprises ordinaires et favoriser la transition du marché protégé vers le marché ordinaire. Les trois lignes sont appelées pour un montant approximatif d'un million d'euros par an.

Autorités lors de la visite de l'entreprise Hierros Vidal

Autorités lors de la visite de l'entreprise Hierros Vidal / En location

En 2024, l’aide continuera à être bonifiée pour soutenir ceux qui en ont le plus besoin, à savoir les personnes handicapées rencontrant des difficultés particulières en matière d’employabilité. L'INE, dans son rapport sur l'emploi des personnes handicapées, révèle qu'en 2022, le taux de chômage des femmes handicapées était inférieur de plus d'un point à celui des hommes. Cependant, chez les personnes de plus de 45 ans, le taux d'emploi des personnes handicapées est jusqu'à 47 points de pourcentage inférieur à celui de la population non handicapée.

Après la visite au Centre spécial d'emploi d'Ensuma, le vice-président du Conseil s'est adressé à Hierros Manuel Vidal, une petite entreprise dédiée à la fabrication et à la distribution de produits métalliques et sidérurgiques. Hierros Manuel Vidal fait partie des entreprises qui ont bénéficié d'une autre des lignes du Département de l'Industrie, Emploi et Commerce, celle dédiée à la prévention des risques professionnels.