L'Ibex 35 chute de 0,3% et ne parvient pas à récupérer 11 000 points

L'Ibex 35 a débuté la semaine avec un Baisse de 0,3% Ce lundi à la clôture du marché et tout au long de la séance il n'a pas réussi à retrouver le niveau psychologique de 11 000 points atteint à l'ouverture, terminant ainsi la journée à 10 959,5 entiers.

Dans le secteur des affaires espagnol, le président de CriteriaCaixa, Isidro Fainé, et le PDG, Ángel Simón, ont présenté le nouveau Plan stratégique de l'entreprise entre 2025 et 2030, dont l'objectif principal est d'atteindre une valeur brute d'actif (GAV) de 40 milliards d'euros. en 2030, contre 27 000 actuellement, ce qui représente une augmentation de 48,1 %.

Dans ce contexte, CriteriaCaixa a également exclu la scission de Naturgy si l'opération n'entraîne pas une augmentation de la valeur de l'entreprise dans son ensemble. Cependant, l'entité a expliqué que si le « projet Gemini » de scission de l'entreprise en deux était mis sur la table, elle en discuterait, même si elle n'envisagerait pas une division sans cette croissance.

D'autre part, le président de BBVA, Carlos Torres, a annoncé ce lundi qu'il maintiendrait « toutes les lignes de fonds de roulement » de toutes les PME de Sabadell pendant au moins 12 mois si le OPA hostile qui a été lancée sur l'entité catalane, comme l'a indiqué le cours d'économie organisé par l'Association des journalistes d'information économique (APIE) qui aura lieu cette semaine à Santander (Cantabrie).

Toutefois, le ministre de l'Économie, du Commerce et des Entreprises, Carlos Body, a souligné que l'évaluation du gouvernement concernant l'OPA hostile que BBVA veut lancer pour acquérir 100% de Sabadell « n'a pas changé » et, par conséquent, il a a réitéré son rejet de l'opération.

Entre-temps, Amadeus a informé la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV) avant l'ouverture du marché qu'elle maintiendrait le « paiement » des dividendes ordinaires dans une fourchette comprise entre 40 % et 50 % jusqu'en 2026.

Par ailleurs, le groupe aérien International Airlines Group (IAG), propriétaire d'Iberia, British Airways, Vueling, Aer Lingus et Level, a augmenté son cash-flow libre de 34,8%, pour atteindre 1 320 millions d'euros en 2023, tel que communiqué au superviseur.

Sur le plan macroéconomique, le chef du portefeuille de l'Economie a également annoncé ce lundi que le Gouvernement envisageait d'augmenter le prévision de croissance Produit Intérieur Brut (PIB) des 2% actuels à un chiffre qui sera proche de 2,5%.

De même, il a indiqué qu’une escalade des droits de douane et des subventions doit être évitée au moment même où le bloc communautaire se trouve dans une période de tensions commerciales avec la Chine au sujet des véhicules électriques.

En revanche, le coût moyen du travail par travailleur et par mois (qui comprend les salaires et les cotisations sociales) a augmenté de 3,9% au premier trimestre par rapport à la même période de 2023, dépassant pour la première fois la barre des 3 000 euros. .

Les prix dans le secteur des services ont augmenté de 2,4% au premier trimestre par rapport à la même période de l'année dernière, soit un taux inférieur de 1,2 point à celui du quatrième trimestre 2023, selon l'Indice des prix du secteur des services publié ce lundi par l'Institut national des services. Statistiques (INE).

Dans ce contexte, les hausses de l'Ibex 35 ont été menées par Bankinter (+1,09%), Inditex (+1,04%) et Telefónica (+1,02%), suivis par Fluidra (+0,74%), IAG (+0,72%) et Santander (+0,72%).

Au contraire, le « lanternes rouges » Lors de la séance de ce lundi, il s'agissait de Solaria (-4,06%), Acciona (-3,72%), Ferrovial (-2,89%), Naturgy (-2,57%), Cellnex (-2,35%) et Sacyr (-2,06%).

Quant au reste des indices européens, en clôture de séance ce lundi seul Londres a accompagné le sélectif espagnol dans les baisses en perdant 0,06%, tandis que Francfort a enregistré une hausse de 0,4%, Paris 0,91% et Milan 0,74%. .

Le prix du baril de Brent, référence pour le Vieux Continent, a connu une hausse de 1% à la clôture des marchés européens, à 83,45 dollars, tandis que le Texas s'est établi à 78,81 dollars (+0,9%).

Sur le marché des changes, le prix de l'euro par rapport au dollar s'est établi à 1,0722 « billet vert », tandis que sur le marché de la dette, les intérêts exigés sur les obligations espagnoles à 10 ans se sont élevés à environ 3,342 % (- 0,49 %).